Contrairement à une idée reçue, toutes les requêtes n’entrainent pas l’affichage d’une P0. Alors, pourquoi et comment se battre pour apparaître au top ? 

Sommaire de l’article :

Qu’est-ce que la position zéro ?

Commençons par un effort de définition

En SEO, la position zéro, désigne un résultat de recherche organique affiché au-dessus des résultats naturels traditionnels. Directement lié au déploiement de la recherche vocale et à l’importance croissante de l’intention de recherche sur Google, la position zéro donne accès à l’information recherchée (la réponse à la requête) depuis le moteur de recherche, sans avoir à cliquer sur le résultat en question.

Par exemple, pour la requête « voir la Corse depuis Nice » Google donne à l’internaute une réponse au sein de l’extrait optimisé placé au-dessus des résultats naturels. (Spoiler : si vous apercevez la Corse depuis la plage de Nice, il s’agit d’un mirage. Mais c’est un autre sujet…).

Capture d’écran : résultats de recherche pour la requête « voir la Corse depuis Nice »

Cet extrait optimisé, ou featured snippet en anglais, est une position zéro (P0).

Petit traité des anglicismes et synonymes à l’usage des honnêtes gens

P0, Google Answer Box ou encore featured snippets sont souvent utilisés de manière indifférenciée dans la littérature SEO pour désigner la position zéro.

Attention toutefois aux abus de langage : on retrouve des featured snippets ailleurs qu’en position zéro. En effet : « Les extraits optimisés peuvent être inclus dans les résultats de recherche globaux, dans la section « Autres questions posées » ou avec les informations du Knowledge Graph. » nous dit Google.  

Capture d’écran : résultats de recherche pour la requête « animal le plus rusé »

Dans cet article, nous nous concentrons sur la position zéro définie comme un extrait optimisé (featured snippet) situé au-dessus des résultats naturels classiques.

La position zéro en détail

Toutes les requêtes n’entrainent pas l’affichage d’une P0.

D’après Semrush, 19% des SERP afficheraient une position zéro. Plus la requête est longue (en nombre de mots), plus la probabilité qu’elle déclenche l’apparition d’une featured snippet est élevée.

Source : « Featured Snippets study by Semrush in partnership with Brado »

Une P0 est toujours un extrait optimisé…

Celui-ci se compose d’un résumé (sous la forme d’un paragraphe, d’une liste, d’un tableau ou d’une vidéo), du titre de la page d’où provient l’extrait et de son url. L’extrait peut également présenter une image qui ne provient pas nécessairement de la même page que ses autres éléments.

Capture d’écran : résultats de recherche pour la requête « animaux les plus mignons »

… d’une page positionnée dans le top 10 pour la requête…

Il s’agit d’une condition indispensable : 99% des featured snippets sont issus d’une page positionnée en première page de résultats de rechercher Google.

… qui n’apparait plus dans les résultats naturels classiques

Important à savoir : depuis 2020, Google considère une apparition en position 0 comme une position 1. Si un extrait optimisé de votre page s’affiche en position zéro, alors la page n’apparait pas (plus) dans les résultats classiques de la première page. C’est ce qu’on appelle la « déduplication » des SERP.

Tweet du porte-parole de Google auprès des utilisateurs, Danny Sullivan.
Traduction : « Si la position d’une page web est élevée au sein des extraits optimisés, nous ne répétons plus cette position dans les résultats de recherche. […] Un extrait optimisé compte pour une des dix pages positionnées que nous montrons ».

A noter ici, Danny Sullivan fait référence à « La » featured snippet qui nous intéresse : la position zéro.

Que se passe-t-il si on perd une P0 ?

Comme toute position dans les SERP, la position zéro est de nature très instable. Être présent en P0 le lundi ne signifie pas y rester le reste de la semaine. Dès lors, que se passe-t-il lorsqu’on perd cette position ? C’est à nouveau sur Twitter que l’on trouve la réponse : en théorie, pour apparaitre en featured snippet, la page doit ranker dans les premiers résultats. Si la page n’apparaît plus en featured snippet, alors la déduplication prend fin, et la page reprend sa place dans les résultats classiques.

Pourquoi se battre pour la position zéro ?

Ranking et CTR

N’oublions pas l’objectif premier du SEO : augmenter le trafic du site. Et pour cela, on bataille ferme pour remonter dans la SERP. La relation entre position dans les SERP et taux de clic (CTR) est simple : plus on est haut placé pour une requête, plus le taux de clic – et donc le trafic – sera important.

D’après une étude Sistrix publiée en 2020, avoir une page référencée en première position apporterait un taux de clic de l’ordre de 28 %, soit près du double d’une deuxième position (15%).

Source : Sistrix, “Why (almost) everything you knew about Google CTR is no longer valid”

Intuitivement, on pourrait penser que plus on est haut placé dans la SERP, plus le taux de clic augmente. Donc, logiquement, qu’une P0 apporte davantage de clics qu’une première position. Le fait que la position zéro soit un extrait optimisé occupant plus d’espace qu’un résultat organique standard tend à renforcer cette supposition. Et pourtant…

Quel taux de clic pour une position zéro ?

En 2017, une étude Ahref démontre que le taux de clic moyen sur une featured snippet ne serait que de l’ordre de 8,6 % alors que le CTR sur la position 1 atteindrait 19,6 %.

Source : « Ahrefs’ Study Of 2 Million Featured Snippets: 10 Important Takeaways »

Avant la « déduplication » des liens de la SERP en 2020, chercher à occuper une position zéro était synonyme d’un gain supplémentaire de trafic : la page positionnée dans le top 10 recevait son pourcentage de clics auquel s’ajoutaient ceux issus de la P0.

Mais ce n’est plus le cas. Dès lors, on peut s’interroger sur l’intérêt de travailler ses positions zéro. Oui… Mais !

De l’intérêt de travailler ses featured snippets

Augmenter son CTR

8,6 % de taux de clic, cela peut paraitre peu. Pourtant, si l’on compare ce chiffre aux CTR de l’ensemble de la première page de résultats de recherche, c’est loin d’être si mal.

L’étude Sistrix plus récente (publiée en 2020 – ne prenant en compte que les recherches sur mobile) donne un aperçu des taux de clic sur les 10 premiers résultats lorsqu’une position zéro s’affiche.

Source : Sistrix, “Why (almost) everything you knew about Google CTR is no longer valid”

En termes de CTR, une P0 équivaut à une 4e position sur Google. Occuper la position zéro est donc intéressant – à minima – pour toute page ayant un ranking égal ou supérieur à 4.

Remonter dans la SERP

Optimiser son contenu pour apparaitre en P0 ne garantit pas toujours de l’atteindre. Cependant, le travail réalisé correspond en grande partie aux recommandations SEO pour remonter dans les SERP, notamment en adressant l’intention de recherche. On ne passera pas nécessairement d’une 6e position à une P0, mais il y a des chances que l’on grapille une 5e ou une 4e place, et peut-être plus.

Améliorer la qualité du contenu

Avoir une page qui s’affiche en P0 est le plus souvent synonyme pour Google d’un contenu efficace, utile et structuré. Au-delà de l’intérêt SEO, il est probable que les contenus optimisés soient considérés comme de meilleure qualité par les visiteurs et participent à une amélioration du taux de conversion.

Accroitre sa crédibilité et sa notoriété

Apparaitre en featured snippets présente le site web et, par glissement, l’entreprise comme une autorité sur le sujet de la requête. On se rend également visible auprès des internautes effectuant une recherche sans clic.

Tabler sur la recherche vocale

D’après Google, 27 % de la population globale ayant accès à internet utilise la recherche vocale. Lorsqu’un internaute réalise ce type de requête, l’assistant ne lui propose qu’une réponse (à l’oral du moins) : celle de la featured snippet.

Fichier audio : résultat de recherche pour la requête vocale « adopter un renard »

Comment apparaitre en position zéro ?

Étude préalable

La première étape consiste à recenser les mots-clés liés à votre activité pour lesquelles il existe une position zéro. Puis, les pages déjà positionnées pour ces requêtes, idéalement sur la première page de résultats, voire la seconde. Vient ensuite une étude de la concurrence afin de détecter les opportunités.

Une fois ce travail préliminaire réalisé, on a un état des lieux des pages que l’on peut faire remonter en P0. Il est maintenant temps de se pencher sur leur contenu.

Optimiser le contenu pour remonter en P0

Le contenu et l’intention de recherche jouent un rôle important lorsqu’on souhaite occuper des positions zéro. Voici une liste de conseils rédactionnels :

Répondre aux questions qui, quoi, quand, où, pourquoi, comment…

Exemple : si vous souhaitez faire remonter une page pour la requête « adoption renard », vous augmentez vos chances si elle répond aux questions suivantes : « peut-on adopter un renard ? » , « comment adopter un renard ? », « quels risques si l’on adopte un renard ? », « combien coûte un renard ? », etc.

Apporter une définition

Exemple : on pourrait définir ou expliquer les différences entre renard, renarde, renardeau, renard roux, renard argenté, etc.

Proposer une comparaison

Avant d’acquérir un produit, les internautes aiment pouvoir comparer ses fonctionnalités avec celles proposées par la concurrence. Sous forme de tableau, cette information peut remonter comme featured snippet.

Exemple : un tableau comparatif des avantages du renard de compagnie par rapport au loup.

Faire des listes

Que ce soit pour donner des instructions pas à pas (dans une recette, un tutoriel) ou pour faire un classement, les listes à puces ou numérotées favorisent l’apparition dans les résultats enrichis.

Exemple : construire un refuge pour renard en 5 étapes.

Utiliser la technique de la pyramide inversée

En répondant à la question d’abord de manière succincte au sein d’une phrase ou d’un court paragraphe, avant de développer davantage et entrer dans le détail (cf. technique journalistique de la pyramide inversée – source).

Optimiser le contenu

Comme toujours en rédaction SEO il est recommandé de diversifier les contenus, les structurer avec des balises hn, travailler les mots clés et le champ lexical, soigner l’apparence dans la SERP, ajouter un soupçon de HTML sémantique (préalablement nettoyé, cela va sans dire) et saupoudrer le tout de markup schema.org.

Faire appel à une agence SEO

Enfin, si vous vous interrogez sur l’opportunité de travailler vos positions zéro, ne savez pas par où commencer ou n’avez pas les ressources nécessaires pour réaliser ces optimisations, faites appel à La Mandrette. Nous vous proposerons un plan d’actions ciblé et efficace pour remonter dans les SERP.

Conclusion : la position zéro est une opportunité plutôt qu’une priorité

Les référenceurs le savent, les positions sur Google varient et peuvent même jouer au yoyo d’un jour à l’autre. La P0 ne fait pas exception. Et même pire : elle a une fâcheuse tendance à apparaître ou disparaitre de la SERP. Même si on occupe la première position depuis des mois voire des années sur une requête, on n’est jamais complètement à l’abri de dégringoler ni de perdre une part importante de trafic à cause de l’apparition d’une position zéro.

Le plus souvent, l’opportunité consiste à passer du milieu voire fin de première page à une P0, en faisant le nécessaire pour convaincre Google qu’on répond mieux à l’intention de recherche que la P0 en place. Mais aussi d’être prêt pour le jour ou Google décide de faire apparaître une position zéro.

Au final, le travail pour se positionner et celui pour obtenir une P0 (popularité + réponse à l’intention de recherche) se renforcent. Pour faire simple : c’est tout bénef !